Pendant les heures d’atelier, les douze étudiants d’une promotion de DMA gravure acquièrent les bases des différentes techniques de gravure : gravure taille-douce et gravure relief, gravure manuelle ou mécanique/numérique, gravure sur bois ou sur métal ; ce qui est privilégié, avant tout, c’est l’expérimentation et la recherche.

Une demi-journée hebdomadaire est consacrée à l’apprentissage des techniques spécifiques d’impression des estampes. Une autre demi-journée d’atelier est réservée aux gravures en relief et au gaufrage.

À la fin de la première année, un stage en milieu professionnel permet de mieux saisir les réalités de la gravure au XXIème siècle. L’étudiant, lors de son dernier semestre d’études, repère, parmi les réalités de l’environnement culturel, économique ou social, un thème dont il explorera les conceptualisations plastiques. Le diplôme s’obtient à l’issue d’une soutenance devant un jury de professionnels et de professeurs qui évalue les éditions produites mises en scène et argumentées.

Actualités de la formation