De plus en plus, les exigences de création et de fabrication imposent des remises en question permanentes prenant en compte l’évolution des tendances ainsi que les mutations technologiques. L’École Estienne doit relever ces défis. En coopérant avec le milieu professionnel, elle se tient au contact de la vie économique et de l’emploi ; en élaborant des partenariats qui favorisent les échanges et l’ancrage des formations dans la réalité des attentes d’aujourd’hui.

Les champs d’intervention des partenariats :

L’information des jeunes et le conseil, dans leurs choix d’orientation scolaire et professionnelle, est une tâche essentielle de l’école, en même temps qu’un droit des étudiants. L’information et l’orientation ne sont pas considérées comme des opérations de ¨sélection¨ des élèves, mais au contraire, comme une maturation et une construction du projet personnel et professionnel des jeunes. L’information sur les métiers et les formations qui y conduisent visent à faire de l’élève l’acteur de son propre avenir, et à lui permettre de construire son projet de vie à partir de sa rencontre avec des réalités et des expériences aussi diverses que l’école, les caractéristiques et les exigences des formations, le monde du travail, les contraintes du marché de l’emploi, les désirs familiaux et, bien sûr, ses propres aspirations et motivations.

Quelques pistes

  • organisation de rencontres avec des représentants du monde professionnel dans le cadre de la formation
  • organisation de rencontres d’anciens élèves en participant à des forums sur les métiers
  • visites d’entreprises, de salons, etc.
  • création de supports originaux d’information destinés à faire connaître des professions concernées
  • apports en terme de conseils ou de formation lors d’intensifs ou de projets de classe

Les échanges techniques

  • Le partenariat en matière d’échanges techniques et de transfert de savoir faire est une nécessité pour l’enseignement du design, des arts et industries graphiques comme pour les entreprises concernées. L’École Estienne entend y jouer un rôle moteur.
  • Les équipes pédagogiques, en collaboration avec le chef de travaux assurent la prospection d’entreprises susceptibles d’engager la conduite de projets en commun. Ils veillent à garantir la promotion de l’école auprès des milieux professionnels et des collectivités locales.
  • L’apparition de nouvelles technologies et l’accélération de leur évolution constituent pour l’enseignement des arts appliqués un défi permanent.
  • Le coût d’acquisition et de maintenance des nouveaux matériels, leur complexité croissante, ajoutés à leur rapide obsolescence, oblige l’école à chercher constamment des matériels à la fois actuels et performants.
  • L’évolution des savoir-faire oblige également les enseignements à évoluer au même rythme que les techniques du monde professionnel.
  • Pour les entreprises, l’École Estienne offre la possibilité de mener à bien des projets de recherche et développement dans une visée pédagogique et novatrice.
    Les thèmes de partenariat en matière d’échange technique sont extrêmement divers et portent autant sur la mise à disposition de matériels que sur le transfert de savoir-faire.
  • C’est un moyen privilégié de l’insertion de l’école au sein du tissu économique et industriel local et international. Au-delà de son intérêt immédiat, la collaboration renforce les liens avec les entreprises.

Un pied dans l’école, l’autre dans l’entreprise, la formule séduit.

Elle se concrétise avec :

  • L’apprentissage
  • Les stages
  • Le partenariat dans la vie culturelle
  • La réponse à des commandes (projets pédagogiques avec intervention d’un partenaire)

Actualité liée